R I A L Ruralité - Incourt & Alentours

Qu'est-ce que RIAL ?

RIAL est une ASBL fondée en 2007 par des citoyens d’Incourt pour les citoyens d’Incourt et ses alentours.

logo RIAL

RIAL est une association pluraliste, basée sur le bénévolat.

Les objectifs de l'association sont :

  • Défendre la ruralité, l’environnement et la qualité de vie dans l’entité d’Incourt et dans ses environs.
  • Sensibiliser, en organisant des promenades et autres événements.
  • Réagir dans le cadre d’enquêtes publiques (p.ex. projets de lotissement, de parc éo,…).
  • Agir, en formulant des propositions dans des domaines aussi divers que l’aménagement du territoire, la mobilité, le développement durable,...
  • Relayer les préoccupations de ses membres ou de citoyens auprès des autorités (communales), et ce en toute indépendance politique.


Structurée en asbl (association sans but lucratif), RIAL est dotée d’un conseil d’administration secondé par un groupe dynamique de membres actifs qui, selon leurs disponibilités et leurs affinités, concrétisent les objectifs de l’association. Ces membres actifs se réunissent environ huit fois par an, pour discuter des dossiers en cours ou des projets en gestation.

Lorsque des projets dépassent la sphère locale, RIAL travaille en partenariat avec d’autres associations ou structures comme l’asbl Culturalité en Hesbaye Brabançonne, Inter-Environnement Wallonie (la fédération des associations d’environnement), l’asbl Action Environnement Beauvechain, le Groupe Sentiers de Chaumont-Gistoux,… Il nous arrive aussi d’organiser des activités en partenariat avec des structures culturelles.

Ruralité Incourt et ALentours :

Ruralité

Selon le dictionnaire Petit Robert, le terme « ruralité » désigne « ce qui est rural, relatif aux choses de la campagne ». Pour RIAL, la ruralité du troisième millénaire est une réalité plus riche. Bien sûr, il s’agit de préserver le caractère « champêtre » de nos villages et paysages. Mais il y a plus que ce décor. Depuis les années 1950, les gens vivant de l’agriculture ne sont plus les seuls à vivre à la campagne. Des personnes venues d’ailleurs, les « néo-ruraux », s’y sont installées, en quête de quiétude et de verdure. Parfois, ruraux et néo-ruraux s’affrontent. Chez RIAL, par contre, nous sommes convaincus qu’ils peuvent s’enrichir mutuellement, par leurs visions complémentaires. Aux néo-ruraux de ne pas se comporter en citadins, en s’insurgeant contre le chant du coq, en pointant du doigt le ronronnement des moissonneuses-batteuses, ou en se refugiant dans une villa quatre façades cachée derrière une haie. Aux ruraux d’être réceptifs aux raisons qui ont conduit les néo-ruraux chez eux. Souvent, les gens venus « de la ville » perçoivent mieux les qualités (paysagères, environnementales,…) de la campagne que ceux qui y ont vécu depuis toujours. Pour ces derniers, la beauté de notre région est une évidence . Malheureusement, ce n’est pas le cas. C’est comme l’air qu’on respire : on n’en prend conscience que quand il ne sent plus bon… Bref, si ruraux et néo-ruraux se parlent et s’écoutent, notre ruralité ne peut qu’en bénéficier !

Incourt

Commune rurale située à environ 40 kilomètres au sud-est de Bruxelles, Incourt comprend les villages et hameaux suivants (du nord au sud) : Chapelle-Saint-Laurent, Piétrebais, Happeau, Roux-Miroir, Arnelle, Longpré, Brombais, Sart-Risbart, Incourt-village, Opprebais, Thorembisoul et Glimes. A part Chapelle-Saint-Laurent, niché dans les vallonnements couvrant le centre de la province du Brabant wallon, tous les villages de l’entité font partie de la Hesbaye. Ce vaste plateau limoneux s’étend jusqu’aux vallées de la Meuse et de la Sambre. Il se caractérise par un paysage dit « d’openfield », dont le caractère plat et dénudé s’affirme au fur et à mesure que l’on s’éloigne des vallonnements brabançons, où le sol est plutôt sablo-limoneux. Le point le plus bas de la commune d’Incourt se situe à Chapelle-Saint-Laurent, le long du ruisseau de Piétrebais (altitude avoisinant les 75 mètres). Par contre, le plateau au sud et à l’ouest de Sart-Risbart culmine à plus de 150 mètres. Incourt est la commune la moins densément peuplée de la province du Brabant Wallon, avec, en 2012, 4923 habitants pour une superficie de 3.881 hectares.

Alentours

Incourt, commune hesbignonne, et en particulier une commune de la Hesbaye brabançonne. Plus vallonnée que la Hesbaye liégeoise et la Hesbaye namuroise, légèrement plus arborée aussi, la Hesbaye brabançonne couvre l’Est de la province du Brabant Wallon. Elle se distingue des autres sous-régions de la jeune province par son caractère rural affirmé et préservé. Si l’on veut préserver cette ruralité à Incourt, il faut donc aussi s’intéresser au contexte supralocal de la Hesbaye brabançonne. C’est de cette façon que RIAL essaie de concrétiser l’adage « penser globalement, agir localement » !